pain

braque-blackfish-1942

Si vous avez lu le mot anglais [pein] vous avez senti son petit poids descendre à l’intérieur, s’ouvrir un passage, éprouver le contact, trouver le doux, s’y poser, légèrement, se fractionner presque imperceptiblement et dissous, en suspension, respirer.
Ainsi imaginai-je le mot qui nomme, et plus ou moins rassure.

Le mot français [pẽ], si c’est lui que vous avez lu, n’a pas fait le même voyage intérieur, il ne vous a pas parlé de cette douleur-là, de cette faim-là. Il était déjà posé. Objet posé à l’extérieur de vous, mais à portée d’une main, d’une imagination, peut-être d’un rangement, comme l’image d’Épinal. Ou une peinture, que vous avez faite, donnée en partage.

Peinture de Georges Braque, 1942

2 réflexions au sujet de “pain”

  1. Depuis hier, je lis et relis amoureusement ce texte et contemple le tableau de Braque. Tu vocalises avec un mot qu’une de ses tonalités place aux marges de l’indicible pour suggérer une sorte de mélancolie ( j’ai associé avec « dol ») qui ensuite se noie doucement, se fragmente, naufrage (j’ai pensé au vieux français « nafrer ») dans la douceur, puis la respiration d’une intériorité.
    Dans une autre tonalité, l’objet est bien là, posé, à la fois dans une extériorité et à l’intérieur d’un espace, comme dans le tableau de Braque là où les poissons pourraient être aux couleurs d’un deuil pourtant démenti par la naïveté (naissance), la rondeur de leurs formes, de leur œil, et autres formes du tableau avec, toutes proches, des teintes si douces! Faisant contraste avec l’arrière-plan. C’est magnifique René et ce texte chante en moi. Je t’en remercie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s